Les sorties des Scribtonautes

les scènes de sexe Rayure10
Rayures d'autofic
Les sorties des Scribtonautes
les scènes de sexe L-oeil12

L'oeil du diable - de Gaya Tameron
Les sorties des Scribtonautes
les scènes de sexe 00606711
L'automne des magiciens, Tome 3 - La passeuse d'ombres de @Hélène
Les sorties des Scribtonautes
les scènes de sexe Couv-e10
Parfum/Empoisonné de @Cess
Les sorties des Scribtonautes

Plume, version intégrale de @"Daji"
Les sorties des Scribtonautes
les scènes de sexe 27781811
de Maanilee
Les sorties des Scribtonautes
les scènes de sexe Gabari13
de Daji
Les sorties des Scribtonautes
les scènes de sexe 51car611
de Aurore C
Les sorties des Scribtonautes
les scènes de sexe 48976710
Nutty Mars avec Startracker et Liv

les scènes de sexe

Aller en bas

les scènes de sexe Empty les scènes de sexe

Message par Hélène le Ven 19 Avr - 14:03

je vous propose une synthèse de deux excellents mais assez longs articles sur ce sujet paru sur le blog de Julien Hirt : https://julienhirtauteur.wordpress.com/


- il commence par déplorer ce qu'il appelle "le puritanisme en littérature".

"On fait davantage l’amour dans la réalité que dans les livres.
Ce constat peut paraître paradoxal : après tout, la littérature pourrait sembler être par excellence le lieu d’accomplissement de tous les fantasmes, mais en s’y penchant de près, on réalise que ce n’est pas tout à fait le cas. Oui, on assassine bien davantage entre les pages que dans la vie de tous les jours, mais il n’en va pas de même pour le sexe.
Alors que la sexualité fait partie de la vie de tous les jours, qu’il s’agit d’une activité à laquelle tous les adultes s’adonnent avec plus ou moins de régularité, il y a des genres entiers de la littérature qui ne l’évoquent pas du tout, ou de manière très allusive, et où quoi que ce soit de trop explicite paraîtrait terriblement déplacé. Au fond, par bien des aspects, la littérature traite la vie sexuelle un peu comme elle traite tout ce qui se passe aux toilettes : on sait que ça existe mais on n’a pas particulièrement envie de s’attarder là-dessus."

- différentes manières d'intégrer la sexualité dans un texte :
"La plus simple, c’est naturellement de renoncer complètement aux scènes de sexe, ou d’ailleurs à toute mention de la sexualité. On raconte des histoires qui se focalisent sur d’autres parties de l’expérience humaine, et on laisse de côté tout ce qui se passer au-dessous de la ceinture. C’est évidemment un choix respectable, même si on peut considérer qu’il laisse de côté un pan significatif de nos existences."


"Autre option très populaire : les personnages ont une vie sexuelle, mais ils ne la partagent pas avec les lecteurs. Dès que deux individus, dans un livre, sont sur le point de devenir intimes, le narrateur ne décrit rien du tout, il s’éloigne pudiquement et le chapitre se termine abruptement, laissant le lecteur se charger d’imaginer l’étreinte. [...] Cette solution a le mérite de régler le problème : elle dote les personnages d’une vie sexuelle tout en préservant les lecteurs qui ne souhaitent pas la partager avec eux."

"Dans ces circonstances, des auteurs moins timorés peuvent décider de s’attarder un peu plus longtemps dans la chambre à coucher et de traiter les relations sexuelles avec la même attention que le reste de leur narratif. Pour y parvenir, il existe différentes approches. La plus courante consiste à adopter un vocabulaire riche en métaphores, afin d’éviter d’avoir à décrire trop explicitement les différents organes et la manière dont on s’en sert. L’auteur renonce donc à ce registre anatomique et parle, à la place, de « feux d’artifices », de « tremblements de terre » et de « petite mort. »
On bascule dans une surenchère […]  À force de comparer l’extase à tout et à n’importe quoi, à faire usage de métaphores tellement alambiquées qu’elles semblent sorties de nulle part, on bascule dans une surenchère qui frise le surréalisme."

"Du coup, certains auteurs, pour faire passer une scène de sexe, sont tentés de faire exactement l’inverse : l’écrire sans affect, de manière sobre, clinique et descriptive, façon Nouveau Roman, sans rien qui puisse passer pour une métaphore ou quoi que ce soit de trop excitant. Cette option fonctionne très bien pour décrire le sexe triste, rongé par le quotidien et la monotonie, mais est bien trop terne pour être utilisée dans un autre contexte. Le sexe sans émotion, sans joie, ça n’est – heureusement – pas le schéma classique."

"Et puis il y a toujours l’option de l’érotisme
: décrire un accouplement dans le but délibéré d’exciter le lecteur. [...] Il vaut mieux conserver cette possibilité pour la littérature érotique proprement dite, aux romances épicées, au New Adult et aux autres genres qui cherchent à émoustiller."

- que faire, alors, si aucune de ces solutions ne convient ?

"La clé est d’écrire le sexe avec la même intégrité que n’importe quelle autre scène
Au fond, entre une scène de sexe centrée sur l’émotion, sur les faits ou sur les fantasmes, la première option reste la meilleure, […] : les personnages restent tels qu’ils sont dans le reste du roman, avec leur personnalité et leurs autres traits distinctifs ; la scène ne constitue pas une interruption de l’intrigue, mais en fait partie intégrante, avec la même importance pour le narratif que n’importe quelle autre scène ; il faut s’interdire la gratuité, et veiller à ce que la scène serve un but, qu’elle fasse progresser les enjeux internes ou externes du livre.
[…] Une bonne manière de procéder est d’oublier quelques instants que l’on a affaire à des pénis et des vagins, et de se rappeler qu’il y a aussi des personnages, un lieu, un vécu, des circonstances.
Lorsque deux personnages couchent ensemble, en particulier pour la première fois, tout peut être potentiellement significatif : un mot prononcé, le ton de la voix, un geste, une hésitation.[…] Toute occasion qui permet d’interrompre l’action ou de changer le rythme est la bienvenue : les complications autour du préservatif, une sonnerie de téléphone, le chat qui débarque dans la pièce, un bruit de moteur, un fou rire, bref, tous ces moments où le réel vient se mêler au fantasme, où l’on improvise, tâtonne, se trompe, rigole, recommence, bref, tout ce qui confère à l’acte de la vraisemblance émotionnelle"

- Comment le sexe peut révéler des choses sur nos personnages ?

Des rapports de force ?  : "Le sexe peut également intervenir dans des relations de pouvoir, sachant que celle ou celui qui procure des relations sexuelles à autrui peut être en position d’exercer du pouvoir sur celui-ci. Il peut être utilisé comme monnaie d’échange, comme récompense, comme motivation, comme fausse promesse, voire troqué contre une faveur, un avantage ou de l’argent."

Des instincts animaux ? : "Parce que la sexualité est quelque chose d’universel, d’immanent, lié aux pulsions de vie et de mort, de nombreux artistes veulent y voir un reflet de l’expérience humaine dans toute sa complexité, ou un révélateur des contradictions qui naissent de la friction entre notre nature animale et les construits culturels dont on l’entoure."

Une part de son identité?
"La découverte de la sexualité joue dans de nombreuses cultures le rôle d’un rite de passage vers l’âge adulte. Qui plus est, chacun se définit, en petite ou en grande part, en fonction de ses appétits sexuels, de leur intensité, du rôle qu’on choisit de leur donner, du sens qu’on leur trouve, du type de partenaires qui ont notre préférence, de notre parcours, etc… Un individu réservé et peu à l’écoute de son corps qui n’a qu’une expérience limitée de sa sexualité traversera la vie sur un sentier très différent de celui qui donne à sa sexualité un rôle central et est toujours en quête de nouvelles sensations et de nouvelles expériences".

- Le sexe comme élément de décor pour une intrigue

Les lieux :
"Pour aborder le thème de la manière la plus directe qui soit, il peut être intéressant de situer l’intrigue du roman dans un endroit où des relations sexuelles ont lieu, où elles sont organisées, où on en parle, où l’on y réfléchit. Situer l’intrigue dans une maison de passe, un sex shop, une maison de production de films pornographiques, une boîte échangiste, un cabinet de sexologie, un donjon ou même une simple boîte de nuit permet d’examiner certains des codes de la sexualité"

Les époques :
"Il existe également des époques qui sont traversées par des changements dans les modalités de la sexualité. La révolution sexuelle de la fin des années 1970, la crise correspondant à l’émergence du SIDA dans les années 1980, les persécutions des homosexuels dans certains pays africains contemporains, et, pourquoi pas, un avenir pas si lointain où des robots deviendront des partenaires sexuels à part entière : voilà quelques exemples de décors qui peuvent permettre à un romancier de s’interroger sur la nature de la sexualité humaine".

L'érotisme :
"Un romancier plus audacieux pourrait attaquer les questions centrales bille en tête et s’intéresser au thème de l’érotisme : qu’est-ce qui émoustille, par quels mécanismes et qu’est-ce que les individus sont prêts à faire pour renouveler cette expérience, voilà un sujet qui mérite d’être abordé. Il peut déborder sur les questions d’addictions sexuelles, sur l’asymétrie des représentations érotiques par genres, ou sur les limites et les tabous que chacun transporte en lui, et dans quelles circonstances celles-ci peuvent être franchies.

Sexe et amour sont intimement liés, et il peut être intéressant de décortiquer la manière dont ils s’emboîtent l’un dans l’autre, avec la relation sexuelle qui peut naître du sentiment amoureux, ou l’inverse, ou les deux qui peuvent fleurir en parallèle, ou s’épanouir et s’étioler à des rythmes différents."  

- Le sexe dans l'intrigue :
"Le sexe peut également être un apprentissage, et un roman, par exemple un ouvrage éducatif destiné à la jeunesse, peut s’attacher à décrire les premiers pas d’un adolescent ou d’une adolescente dans le domaine de la sexualité active. L’intrigue s’appuierait ainsi sur ses tâtonnements et sa progression."  
" L’autre idée, c’est donc de se servir de la sexualité pour caractériser un personnage. Il s’agit d’un filtre de plus, qui peut aider à cerner le tempérament d’un des protagonistes d’une œuvre romanesque, tout aussi sûrement que ses opinions politiques ou son niveau d’éducation. Pour certaines personnes, la sexualité joue un rôle central dans leur existence ; pour d’autres, elle n’occupe qu’une place secondaire. Certains sont actifs et expérimentés ; d’autres timides et peu chevronnés ; il y en a qui sont prêts à tout essayer ; d’autres se cantonnent à un certain nombre de pratiques familières, etc… En vous interrogeant sur le genre de personne que vos personnages deviennent quand ils sont dans un lit, vous allez peut-être réaliser certaines choses à leur sujet que vous ne suspectiez même pas."
Hélène
Hélène
Scribtonaute Introduit
Scribtonaute Introduit

Féminin Messages : 154

Revenir en haut Aller en bas

les scènes de sexe Empty Re: les scènes de sexe

Message par Maanilee le Ven 19 Avr - 14:38

Très sympa cet article, je me suis permise de souligner en gras certaines choses pour structurer, vu qu'il est long ça peut permettre une meilleur lecture de voir des "parties" clairement définies.

Pour ma part, tout dépend des romans, dans certains je décris, dans d'autres non, tout dépend si ça sert l'histoire.

_________________
Dealeuse d'AT. Thermomix de l'écriture. Leader du gang anti-anacoluthes. Fervente disciple de Clonette. ♥️
Maanilee
Maanilee
Scribtonaute Solaire
Scribtonaute Solaire

Féminin Messages : 8122
Age : 32
Localisation : St Etienne de Tulmont

http://mespetitesmaanies.wix.com/marinegautier

Revenir en haut Aller en bas

les scènes de sexe Empty Re: les scènes de sexe

Message par StarTracker le Ven 19 Avr - 15:33

Intéressant ! Merci @Hélène !

Également, les personnages vont souvent nettement moins souvent aux toilettes que dans la vie réelle :D
StarTracker
StarTracker
Scribtonaute Hyperactif
Scribtonaute Hyperactif

Féminin Messages : 1809
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

les scènes de sexe Empty Re: les scènes de sexe

Message par Animais le Ven 19 Avr - 15:37

@Hélène
Très intéressante cette synthèse, merci du partage ! :inlove:

Pour ma part je n'en écris pas et c'est pas vraiment dans le ton de ce que je fais. J'imagine aussi que le fait que je n'en écrive pas témoigne d'une certaine pudeur de ma part :D
Souvent l'auteur partage de son vécu/de son lui le plus intime lorsqu'il écrit une scène de sexe, et il faut être à l'aise avec l'idée, tout comme j'imagine des acteurs lorsqu'ils doivent embrasser quelqu'un avec qui ils ne sont que "collègues" de jeu.

Et en tant que lectrice, je trouve que les meilleures sont en effet comme décrites dans ta synthèse, quand elle servent à l'avancement des relations ou de la caractérisation des perso, sensuelles sans être vulgaire ni chirurgicales. Bref, en adéquation avec les émotions des persos, tout en transmettant une ambiance au lecteur.

En revanche j'en ai lu des... malsaines diront nous :D (bon là j'ai pas du tout d'exemple en tête) et bah même si le reste du bouquin est bien, ça donne envie de tout oublier.
Animais
Animais
Scribtonaute Étoilé
Scribtonaute Étoilé

Féminin Messages : 742
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

les scènes de sexe Empty Re: les scènes de sexe

Message par Dewen le Ven 19 Avr - 15:43

@Hélène je pourrais déplacer ce sujet carrément dans Questions et discussions autour de l'écriture, qu'en dis-tu ? (cela dit c'est bien ici aussi, of course)
Je suis un peu comme @Animais, je pense pas que ce soit dans le ton, et j'ai une certaine pudeur à cet égard aussi. Après, en suggérer, j'ai pas trop de souci avec ça. Après, j'écris du jeunesse et je me pose pas spécialement de question sur la sexualité de mes persos, donc je n'en parle pas vraiment, disons :D (surtout que le sexe dans les romans pour ados ça me gêne tellement fort... Alors que dans un roman sans catégorie d'âge/avec des codes qui ne sont pas "ado", je suis pas gênée)

_________________
Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous
Eh oui. – Cécile Durant
"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
Dewen
Dewen
Scribtonaute de l'extrême
Scribtonaute de l'extrême

Féminin Messages : 7329
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

les scènes de sexe Empty Re: les scènes de sexe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum