Les sorties des Scribtonautes


La bête + Le petit Marcel @Laura PS
Les sorties des Scribtonautes

Les Pics Célestes T1. de @Maanilee
Les sorties des Scribtonautes

Une semaine à Lacanau de @"Gaya Tameron" : ICI
Les sorties des Scribtonautes


À la vie, à la mort de @"Gaya Tameron"
Dispo : ICI
Les sorties des Scribtonautes


L'apprenti Oiseau de @"Gaya Tameron" : ICI

Auteurs à intrigues et auteurs à histoire

Aller en bas

Re: Auteurs à intrigues et auteurs à histoire

Message par Cannac le Lun 11 Déc - 20:01

Plouf,
Je tombe là-dessus, et je me permet d'apporter mon atome de sel. Il y a une chose que j'ai envie de mettre en avant, parce que c'est précisément le point que j'essaye de développer dans mon écriture actuellement, et qu'on a trop tendance à oublier : le concept.
Quand on écrit une histoire, on peut partir, ba de l'histoire, de personnages, de situations, ou bien, et je trouve que c'est ce qui donne les histoires les plus profondes, d'un concept. Là je pense à Alain Damasio qui est parti de réflexions de Deleuze sur le mouvement, et à partir de là, il a développé un univers et des personnages. On peut penser aussi à 2001 l'odyssée de l'espace qui se base beaucoup sur la pensée de Nietzsche. Ouais je fais l'intello chiant, mais même sans aller jusqu'à des trucs aussi poussés, c'est important d'avoir un prétexte à son univers à son histoire, qui renforcera sa raison d'exister et c'est ça qui laissera une trace à la fin de la lecture.

Bon, j'accélère pour pas faire trop long, mais je suis tombé aussi sur une idée de Stephen King, qui différenciait les auteurs à intrigues et ceux à histoires.

Les auteurs à intrigues partent de l'architecture du texte, ils ont un plan de route assez méthodique et par dessus, ils vont rajouter le style, les émotions et tout le toutim. En gros c'est l'efficacité, c'est une écriture très maitrisée mais qui laisse peu de place à la spontanéité.

Les auteurs à histoires, ils ont une direction, mais pas de route, ils se laissent porter par l'intrigue et les personnages et ça donne un rendu moins froid, plus humain, même si ça risque de faire perdre en efficacité.

C'est le genre de sujet qui pourrait peut-être faire l'objet d'un topic à part, et je pense que pour un romancier, c'est quasiment indispensable d'être auteur à histoire. Les auteurs à intrigue, j'aurai plutôt tendance à les voir dans le cinéma, à l'écriture d'un scénario. Enfin bref, je sème mes réflexions, vous en faites ce que vous voulez Wink

_________________

Écriture de pensées numériques bientôt terminée :

"Mais quand même. La mer. Je n'en reviens toujours pas."
avatar
Cannac
Scribtonaute Introduit
Scribtonaute Introduit

Masculin Messages : 181
Age : 24
Localisation : Montpellier

https://cannacmist.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auteurs à intrigues et auteurs à histoire

Message par Luptinote le Lun 11 Déc - 20:22

Intéressant !

Pour certaines nouvelles, je dirais que je suis plutôt auteure à intrigues : je sais ce que je veux écrire, j'ai tant de jours pour y arriver, let's go et pas de fioritures.

Pour les romans, les nouvelles qui traînent en longueur et pour lesquelles je m'y prends à l'avance, là, c'est une autre paire de manche. Il est beaucoup plus facile de se laisser prendre au jeu de suivre son histoire et ses personnages, de créer de jolies scènes juste pour le plaisir... Mais ça prend plus de temps !

En ce qui concerne écrire à partir d'un contexte, j'ai testé. Je n'arrive pas à sortir d'une histoire "généraliste" où l'intrigue, la tension, le développement des personnages, perdent de leur substance. On s'éloigne de l'aventure pour plonger dans un mouvement des masses, une évolution globale, quelque chose qui peut bien rendre mais qui manque, je crois, de peps.

_________________
« Il faut que les phrases s’agitent dans un livre comme des feuilles dans une forêt, toutes dissemblables en leurs ressemblances. » Flaubert

Scutigère véloce : la bête à abattre
avatar
Luptinote
Maître Scribtonaute
Maître Scribtonaute

Féminin Messages : 4153
Age : 23
Localisation : Suivez la souris jaune !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auteurs à intrigues et auteurs à histoire

Message par Invité le Lun 11 Déc - 23:10

Je me vois plus comme une autrice à intrigues, si je me fie à ta description, mais je trouve un peu triste de mettre des petites cases. Un auteur avec un plan maîtrisé n'aura pas forcément une écriture froide, tout dépend du style. Après nous avons chacun·e une façon de ressentir, d'organiser, d'appréhender l'écriture.

Je ne sais pas si je la seule, mais même si je fais un plan impeccable, il y aura toujours une idée qui viendra en cours de route, ou au contraire une autre qui était prévue puis finalement supprimée. À mes yeux, un plan n'est jamais définitif.
Et je dirais que le problème des auteur·rice·s à intrigue (qui ne s'aident pas de plans, si j'ai bien compris), c'est que ça se voit qu'ils n'en ont pas et parfois, l'intrigue traîne en longueur, stagne, on sent qu'ielle ne sait pas trop où aller ou comment diriger son histoire. Et souvent le début est bien, le milieu s'étire, et la fin est bâclée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Auteurs à intrigues et auteurs à histoire

Message par Cannac le Mar 12 Déc - 15:57

Ha, j'ai peut-être pas assez défini le truc alors en effet.
Disons qu'un auteur à intrigue, peut se permettre des digressions dans les sous-intrigues, les personnages secondaires, etc. Évidemment on dévie toujours un peu de l'itinéraire, et c'est aussi ça qui permet de s'amuser à l'écriture. Mais telle que je la vois, c'est plutôt une personne qui va suivre une recette (avec la liberté d'apporter sa touche), et qui va peut-être même s'appuyer sur des ouvrages qui théorisent le scenario dans un souci d'équilibre entre les personnages, les intrigues, le rythme, etc.

Chez les auteurs à histoires, y a une approche d'exploration, voire d'expérimentation. J'arriverai mieux à le définir parce que c'est 100% ma démarche, en gros on commence à écrire sans savoir ce qu'il y aura au bout, il peut arriver qu'un personnage, totalement anecdotique, devienne central juste parce qu'on l'aime bien. Ce que je trouve intéressant dans cette approche, c'est que, comme on ne suit pas de schéma prédéfini, on peut tomber dans l'invention pure, alors que si on sait à l'avance où l'on va, et ben ça veut dire qu'on reproduit quelque chose de préexistant. Mais ça implique un gros travail de réécriture, sinon on risque, comme tu dis, d'ennuyer le lecteur.

Mais je suis d'accord, tout dépend de la façon qu'on a d'écrire et surtout les attentes qu'on en a. Personnellement, je suis le genre de taré à m'enfermer pendant trois mois pour faire que de l'écriture, avec pour point de départ juste une situation, et au fil des évènements, des personnages, prévus ou imprévu, il y a une issue qui se dessine petit à petit, et à la fin je me trouve moi même surpris par la conclusion. Parce que ce que je cherche c'est de ressentir l'histoire pour pouvoir l'écrire, et sans doute, j'ai besoin que, comme dans la vie, je ne sache pas ce qu'il va arriver, ne pas maitriser l'univers, mais m'adapter à lui.

Le genre joue beaucoup aussi, c'est clair que dans un roman policier, ba on est un peu obligé de tout calculer à l'avance. Après ce genre de classification est théorique, et il se peut qu'une personne puisse tenter les deux approches selon l'histoire. Je suis pas fan non plus des cases, mais celles là je trouve qu'elles identifient clairement deux approches. En gros, tel que je le vois, je résumerai ça entre ceux qui ont une approche analytique, et ceux qui sont dans le ressenti, on a tous ces deux pôles, mais il y en a un avec lequel on a plus d'affinité. Et donc, je trouve ça important de l'intellectualiser, pour pouvoir développer son écriture, et approfondir vraiment ce vers quoi on penche naturellement.

_________________

Écriture de pensées numériques bientôt terminée :

"Mais quand même. La mer. Je n'en reviens toujours pas."
avatar
Cannac
Scribtonaute Introduit
Scribtonaute Introduit

Masculin Messages : 181
Age : 24
Localisation : Montpellier

https://cannacmist.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auteurs à intrigues et auteurs à histoire

Message par Dewen le Jeu 14 Déc - 14:57

Yo !
J'ai fait un sujet de discussion à part, tout propre, c'est mieux je pense :)




Pour ma part, j'aurais tendance à dire que je suis plutôt une autrice à intrigues : je planifie, j'en ai besoin (sinon je ne vais pas au bout de l'histoire). C'est d'ailleurs peut-être parce que je suis assez scolaire et que je n'ai pas de difficulté à faire de plan.
Mais d'un autre côté, j'ai commencé mon premier roman sans savoir où j'allais (je me souviens encore de ce que j'imaginais pour la fin, c'est assez drôle :D), et j'ai planifié Destins croisés avant tout en pensant à un concept. Sinon, je trouve un peu caricatural de dire que l'écriture est très maîtrisée et peu spontanée. Même avec un plan extrêmement détaillé, je sais que je vais partir dans tous les sens, que le premier jet sera à vomir, que je vais passer des centaines d'heures en réécriture, mais aussi que certains passages seront très vrais et parleront (au moins à moi) dans leur forme brute, justement parce que ce sera venu naturellement et spontanément.
Le plus amusant, d'ailleurs, c'est de voir combien de personnages et d'intrigues ont popé dans le roman que j'ai le plus planifié : c'est dire :D (j'ai notamment 4 ou 5 persos que j'ai inventés sur le tas, et toute une intrigue qui est venue se rajouter sur la principale pour, je trouve, lui donner plus de sens encore). Après, c'est ma propre conception ^^

Je n'ai personnellement lu aucun ouvrage sur l'écriture. Je me suis appuyée sur plusieurs méthodes au début, pour trouver la mienne, mais je n'ai jamais cherché ni trouvé d'informations sur comment équilibrer les personnages, l'intrigue, etc. Il faut dire (et ce n'est que mon avis) que je n'aime pas vraiment tout ce qui est méthode quasi péremptoire, guide qui dit "il faut faire ci, ça et ça, et pas autrement sinon ce sera mauvais" (bon je caricature un peu mais bref).

Après, ce que je pense aussi, comme ça a pu être dit, c'est que les choses peuvent changer en fonction du genre, de la longueur du texte (je pars facilement en "autrice à histoires" sur des longues nouvelles ou sur le très court) et de la personne. Aussi, à mon avis, il est plus dur de ne rien planifier/prévoir quand on écrit du "très" long, style une trilogie, une saga, etc. (pour la cohérence par exemple). Mais c'est forcément faisable ^^

_________________
Je suis la connerie de votre intelligence. – @Miaous

"Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît."
William Somerset Maugham
avatar
Dewen
Scribtonaute de l'extrême
Scribtonaute de l'extrême

Féminin Messages : 6040
Age : 18
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auteurs à intrigues et auteurs à histoire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum